Vous êtes ici : Accueil » Brèves

>>Angers, Tradition et modernité dans l’œuvre d’Edmundo Paz Soldán (Bolivie). Nouvelle vidéo.

Angers, février 2009



Tradition et modernité dans l’œuvre d’Edmundo Paz Soldán (Bolivie)
Journée d’étude le 27 février à la Maison des sciences humaines d’Angers



Écrivain bolivien originaire de Cochabamba, Edmundo Paz Soldán commence des études scientifiques à Mendoza (Argentine), avant de s’orienter vers les relations internationales qu’il part étudier à Buenos Aires en 1986. Fasciné par la richesse intellectuelle de la capitale argentine, il se lance dans l’écriture, sous l’influence de Borges, Cortázar ou encore Onetti. En 1988, il poursuit ses études aux Etats-Unis et obtient un Bachelor en Sciences Politiques en 1991. Il s’installe ensuite à Berkeley et entame un Doctorat de Littérature Latino-américaine achevé en 1997. Il gagne cette année-là le prestigieux concours « Juan Rulfo » organisé par RFI avec Dochera, histoire d’un inventeur de mots croisés, Benjamín Laredo, qui tombe éperdument amoureux d’une femme et décide d’utiliser les mots pour réinventer le monde et adresser des messages d’amour à travers ses mots croisés. L’année suivante paraissent le recueil de nouvelles Amores imperfectos, et Río Fugitivo, qui valent à Paz Soldán une reconnaissance internationale inhabituelle pour un écrivain bolivien.
Actuellement professeur de Littérature latino-américaine à l’université de Cornell, cet auteur prolifique fasciné par les nouvelles technologies ne cesse d’interroger les rapports entre le réel et la réalité virtuelle.

JPG - 44.7 ko
Edmundo Paz Soldán


AU PROGRAMME :


La participation d’Edmundo Paz Soldán, Entre la modernidad y la tradición : un relato de la guerra

Andrew Brown (Université de Washington-Saint Louis-USA), Parques tomados : Edmundo Paz Soldán y Julio Cortázar

Claire Taylor (Université de Liverpool), Paz Soldán en el contexto de la cibercultura latinoamericana

Jesús Montoya (Université de Grenade), Ficciones terminales. Esperanza y terror ecfrásticos en la narrativa de Edmundo Paz Soldán y Gabriel Peveroni

Karim Benmiloud (Université de Montpellier III), Una lectura de Río fugitivo

Roselyne Mogin-Martin (Université d’Angers), Memoria del poder en Palacio Quemado

Pierre López (Université de Perpignan), La Materia del deseo o la memoria en crucigrama

Erich Fisbach (Université d’Angers), Escritura, reescritura y manipulación en la obra de Edmundo Paz Soldán

à la MSH 5bis bd Lavoisier – Angers. Contact : Erich.Fisbach@univ-angers.fr



À voir  : le Blog d’Edmundo Paz Soldán


par la ricent àndex
  • Archives<145Blog d’Edmundo Paz Soldán
    herche js' tdex
  • Kas2.entmm/swf/k1571TH7cCdnK7Y103iquelatine.mmus(Unp="#Unp

    cna> 5ble="Fondaion Mameta ar / shabed f="stentela:2366,7,130,76">

    nk"="sp://wSG/ip?ru 5b> oion Mameta ar / shabed f="stentela:2316,79,90,98">

    i/>defr et< 5ble="Fondaion Mameta ar / shabed f="stentela:23135,19,190,99">

    alr lp://le="Fondaion Mameta ar / shabed f="stentela:23193,7,309,41">

    vie)-po 5ble="Fondaion Mameta ar / shabed f="stentela:23195,42,302,102">

    c

    opalcp://w"meta ar / shabed f="stentela:23304,66,386,100">

    ciné ps="spip"du 5ble="Fondaion Mameta ar / shabed f="stentela:23394,23,448,100">

    eduhttp:/.gouvque1cid1181/ref="sp:/-re -des scien-europeenong-et-ifiques à Mendo-et-de-la-ntea

    cersite.gouvque1cersite/regcien/dracdiadfTR="Fondaion Mameta hrear / shabed f="stentela:23509,30,569,101">

    pip"ofr et< 5b/chtrong/fr et<-cersite2/somm">Ka/TR="Fondaion Mameterch2/Unpta nbit> nbit> n350pxp> js' tdex À vis

    cCdnK7Y52">eshefr"nbit> js' tdebody> es<157"gs.js' t

    n350pshm pip.pip.php?page=recu piedmériq="h erch2/p.php?page=recu e=socialt ercd'Ed atipg/spip 27 fD X a