Vous êtes ici : Accueil » Brèves

>>Gregorio Manzur, Les mouvements du silence : vingt ans d’initiation au tai-chi, éd. Albin Michel

Paris, septembre 2008



Journaliste, écrivain, Gregorio Manzur s’est installé à Paris en 1965 après l’instauration de la dictature militaire en Argentine. Il a effectué de longs séjours en Inde et en Chine, s’éveillant à une expérience qui a changé sa vie : le tai-chi, véritable enseignement de l’antique tradition taoïste pour laquelle le corps et l’esprit sont mus par le chi, cette énergie qui imprègne l’univers.



Dans cette autobiographie, Gregorio Manzur nous raconte, outre sa rencontre de maîtres hindous et tibétains, l’étonnant apprentissage, vingt ans durant, avec deux grands maîtres chinois du tai-chi et du qi-gong. Bien plus qu’une gymnastique du bien-être ou un art martial, le tai-chi est une véritable forme de méditation en mouvement.

Un récit qui témoigne de cette quête de vérité et de sens que nous menons tous pour vaincre notre propre chaos.



Plusieurs liens Internet : l’entretien réalisé par Elizabeth de Pablo avec Gregorio Manzur sur le site l’ ESCoM-FMSH, la Carte blanche sur Guanacache, les eaux de la soif, récit ethnologique et enfin le blog de Gregorio Manzur.

Gregorio Manzur nous évoque ici son profond attachement pour les indiens Huarpes, et son engagement à leurs côtés. Coïncidence ou pas, et alors que son livre a été édité en Argentine depuis un peu plus d’une année, les autorités de Mendoza viennent enfin de reconnaître le droit de ce groupe de la région de Guanacache de ... vivre sur les terres de leurs ancêtres et de les exploiter comme bon leur semble. Petite pierre ou pas, la littérature forte fera toujours son effet, même lorsqu’elle n’est pas dénuée de bons sentiments.


Part