Vous êtes ici : Accueil » Archives

>>Antoinette Molinié et Jacques Galinier, Les Néo-Indiens, éd. O. Jacob

Paris, mars 2007


Les Inca de Tintin en chair et en os ? En 2001, le président du Pérou Alejandro Toledo s’est fait introniser en Inca à Machu Picchu par des chamanes qui ont présenté des offrandes aux dieux des montagnes. Le président de Bolivie Evo Morales s’est fait introniser dans le temple de Tiwanaku habillé en Aymara.

Jacques Galinier et Antoinette Molinié nous montrent comment le « néo-Indien » qui émerge en Amérique latine ne sort ni d’une monographie ethnographique, ni d’un métissage antiraciste. Mais de notre culture télévisuelle et de Disneyland. Il s’habille en prince aztèque ou en Inca les jours de fête, et ses vêtements traditionnels inspirent les stylistes californiens. Il ne danse plus pour la pluie, mais pour les touristes. Il pille les écrits des ethnologues pour découvrir ses rituels.

Un phénomène déconcertant mélangeant tour-opérateurs, nouvelles spiritualités, ethnologie et altermondialisme.





Jacques Galinier et Antoinette Molinié, ethnologues américanistes, sont directeurs de recherche du CNRS au Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative à l’université Paris-X-Nanterre.





Les néo-Indiens : une religion du IIIe millénaire Editions Odile Jacob



Partager :

tin-et-e.js"nshockalin-et-de-la-66,pcontock.ng="frblank /> meget>me auche">s néo-href="http://www.forumdassesrronge.js"nshockall">Alrc="squelettes/css/images/logo-feop.jpci_md2rder="0" width="48" heig157htt03" bor52ht mref="htondatioRSS"pip.php?rubrique45"> me iv>