Vous êtes ici : Accueil » Cartes blanches

>>Chronique politique du Pérou, octobre 2014

Chronique politique du Pérou, octobre 2014

Un autre changement du gouvernement et des élections régionales et municipales marquées par la violence et la corruption

Mariella Villasante Cervello
Anthropologue, Chercheuse associée à l’IDEHPUCP, Lima

Depuis le mois de juin, le pays vit sous le signe des préparatifs des élections municipales et des présidents des 25 régions. Le Jurado nacional de elecciones (JNE) a fermé l’inscription des candidatures le 7 juillet, et il estimait qu’environ 100 mille candidats participeraient aux élections prévues le 5 octobre. Les campagnes ont été cependant marquées par un taux important de dénonciations pour corruption, y compris pour les présidences régionales, et par des actes d’une rare violence politique ; trois candidats ont été assassinés (Huánuco, Junín et Tumbes), plusieurs ont été menacés, et un attentat contre un convoi de police s’est soldé par la mort de deux policiers dans la région d’Ayacucho. Le convoi allait de Pichari à Huamanga pour protéger la distribution du matériel électoral dans la région en état d’urgence du VRAEM (vallée des fleuves Apurímac, Ene et Mantaro). Il fut attaqué par une colonne de terroristes du Sentier Lumineux commandés par le « camarade Dino » dans la zone d’Ayna (La Mar). Depuis le mois de septembre, les senderistes dirigés par la « camarade Olga », s’activaient dans les villages dans la province de Huanta pour appeler au boycott des élections. Cette attaque s’est donc produite dans un contexte d’opposition violente des rémanents senderistes contre l’affirmation du processus démocratique en œuvre dans cette zone d’Ayacucho qui était au cœur de la guerre civile péruvienne http://www.larepublica.pe/04-10-2014/dos-policias-muertos-en-otra-emboscada-senderista-en-el-vraem.

Les résultats des élections

Au total, ce sont près de 21 millions de Péruviens qui ont voté pour élire 12,000 autorités régionales et locales pour la période allant de 2015 à 2018. Ont été élus 25 présidents régionaux, 195 maires de province, 1647 maires de district, ainsi que 25 présidents adjoints, 294 conseillers régionaux, 1751 regidores de province et enfin 8775 conseillers de district http://www.larepublica.pe/05-10-2014/21-millones-de-peruanos-acuden-hoy-a-las-urnas-para-elegir-a-12692-autoridades .

Les résultats des élections ont été confirmés à 100% le 7 octobre. L’ancien maire de Lima, Luis Castañeda Lossio a retrouvé son poste avec 50,7% des voix, alors que la maire actuelle, Susana Villararán, n’a obtenu que 10,5%, et Enrique Cornejo 17,6%. Le Conseil métropolitain de Lima, qui compte 40 membres, sera donc dominé par le parti du nouveau maire, Solidaridad nacional (22), suivi par l’APRA (8), Diálogo vecinal (5), Perú patria segura (2), PPC (1) et le parti fujimorista Fuerza popular (1). Susana Villarán, qui a été la première maire de la capitale à restructurer le système du transport et le trafic chaotique de la ville, dominé par les mafias locales, a annoncé qu’elle restera pour faire de la « bonne politique » pour la ville et pour le pays. Les fonctionnaires élus de sa mouvance, Diálogo vecinal, ont informé de leur décision de surveiller de près la continuité des réformes entamées dans la période qui se termine, louant le travail déployé par Susana Villarán. Dans les régions, à l’exception de Loreto, Cajamarca et Ucayali, aucune majorité suffisante ne s’est dégagée le 5 octobre pour élire un nouveau président et on devra procéder à un second tour, prévu en novembre.
voir http://www.larepublica.pe/infografia/elecciones2014/#mapa.

Les priorités du gouvernement à deux ans de la fin du mandat d’Humala

Le gouvernement qui se trouve au milieu du mandat a été encore une fois remanié dans un contexte général marqué par la crise économique et par la baisse notable de la popularité du président Humala. Dans un entretien accordé le 2 juin, le président a reconnu que le pays ressentait les effets de la crise internationale tout en assurant qu’il était préparé à l’affronter grâce à la politique d’investissements privés. En fait, la croissance du pays a subi de plein fouet les effets de la crise, et elle passée de 2,9% pendant les sept premiers mois de l’année à 0,3% en juin ; la reprise s’est néanmoins amorcée en juillet, qui a affiché 1,16% de croissance. Nous sommes cependant très loin des estimations trop optimistes du début de l’année, qui prévoyaient un rythme soutenu de 4 à 5%. Le 12 juin, le président annonçait que le conseil de ministres avait adopté des mesures pour modifier le système tributaire, favoriser l’investissement privé dans les secteurs clés de l’économie (mines et pétrole notamment), et permettre la réduction des coûts des petites, moyennes et grandes entreprises. Autant de mesures destinées, d’après le président, à favoriser la modernisation véritable de l’industrie nationale qui reste peu centralisée, avec des travailleurs peu qualifiés et des petites unités de production http://www.larepublica.pe/12-06-2014/humala-anuncio-paquete-para-impulsar-economia, http://www.larepublica.pe/16-09-2014/pbi-crecio-116-en-julio-impulsado-por-mas-creditos-de-consumo.

De fait, selon une enquête récente de l’Institut national de statistique (INEI), 74% des emplois au pays restent informels, ce qui représente un obstacle de taille pour développer l’industrie nationale moderne que le gouvernement appelle de ses vœux. Selon l’INEI, l’emploi informel ne s’est réduit que de 4,5% entre 2007 et 2012. L’économie informelle produit des biens et des services à petite échelle mais elle n’est pas enregistrée dans les bureaux publics et ses travailleurs ne bénéficient d’aucune protection sociale. Elle présente une part très importante du secteur rural (53%), mais elle n’est pas négligeable dans le commerce (19%), la manufacture (10%), les transports et les communications (8%), et le secteur hôtelier (6%). En zone urbaine, l’indice des travaux informels reste très élevé (85%) http://www.larepublica.pe/05-06-2014/un-743-de-los-empleos-en-el-peru-son-informales. Beaucoup d’efforts restent donc à accomplir pour moderniser réellement l’économie, le travail et la productivité, qui ne se résument pas, comme le prétend le gouvernement, aux investissements du secteur privé dans l’exploitation des mines, du gaz et du pétrole. Enfin, un rapport récent du PNUD considère que les améliorations de la macro-économie ne concernent pas tous les Péruviens et que 40% peuvent retomber dans la pauvreté http://www.larepublica.pe/27-08-2014/un-40-de-peruanos-puede-regresar-a-la-pobreza.

Les problèmes relatifs à la sécurité civile et à la corruption qui continue à sévir dans tous les secteurs de la vie publique ont également été abordés par le président qui, le 2 juin, annonçait que la police disposait de 20,000 agents supplémentaires et qu’à la fin de l’année elle devrait en avoir 10 ,000 autres. D’autre part, il a exhorté la population à faire confiance à la police et à dénoncer les délits et surtout les cas de crime organisé, dont seulement 20-25% d’entre eux arrivent jusqu’aux forces de l’ordre.

Dans son message à la nation du 29 juillet, Ollanta Humala a repris ces thèmes et il a précisé qu’il y aurait des grands coups de filet contre le crime organisé qui sévit dans tout le pays. Mais avant tout, il réclame de grands efforts pour lutter contre la corruption au sein même des forces de police et de l’armée, cause principale de la méfiance des populations à leur encontre. http://www.larepublica.pe/29-07-2014/ollanta-humala-se-perfilo-hacia-sus-dos-ultimos-anos-de-gobierno.

Les priorités des deux prochaines années iront à la lutte contre l’insécurité, l’éducation et la santé. Actuellement 15% du budget de l’État est consacré à l’éducation (l’un des taux les plus bas de l’Amérique latine). En 2015, l’investissement public dans l’éducation augmentera de 4 mille millions de soles, soit 17% du budget ainsi que 3,5% du PBI du pays. Plus précisément, la formation des enseignants sera revalorisée, on investira dans l’infrastructure éducative, la gestion de l’éducation et la qualité de l’apprentissage. http://www.minedu.gob.pe/n/noticia.php ?id=28866 . L’inégalité d’accès à l’éducation reste très importante au pays, et les brèches sont énormes entre le secteur urbain et le secteur rural. Sur un total de 7% d’analphabètes, 19% vivent en zone rurale pour 3% en zone urbaine ; 4% sont des hommes et 10% de femmes. 40% de la population urbaine a reçu une éducation secondaire, mais seulement 28% en zone rurale. Enfin, il n’y a que 31% de jeunes qui ont reçu une formation supérieure (15% technique et 16% universitaire). De manière générale, l’éducation publique reste désastreuse et seules certaines écoles et universités privées proposent une formation digne de ce nom.

Une nouvelle loi université, qui modernise le système des autorités et la formation des étudiants, a été votée en juin. Elle a entraîné un rejet massif de la part de tous les acteurs en raison des nouvelles exigences imposées aussi bien aux autorités, aux professeurs qu’aux étudiants. La loi met en place un contrôle de la qualité des universités publiques et privées exercé par une nouvelle instance du ministère de l’Éducation (SUNEU), qui remplace l’ancienne Assemblée des recteurs (ANR). En second lieu, les étudiants sont tenus de présenter des mémoires de fin d’études pour obtenir le bachillerato et la licence, alors que les maîtrises et les doctorats réclament, en plus des mémoires, la maîtrise de deux langues vivantes. L’opposition à ces mesures qui tentent de moderniser le système universitaire existant, de qualité médiocre ou mauvaise sauf dans certaines universités privées, trahit une attitude réactionnaire et/ou conservatrice car opposée au progrès éducatif http://www.larepublica.pe/26-06-2014/ley-universitaria-pleno-del-congreso-aprueba-hoy-proyecto. Cela a été confirmé lorsque l’ancien président Alan García, qui affronte la justice pour divers scandales financiers, a déclaré que s’il revient à la présidence du pays, il « rétablira l’ancienne loi universitaire » car la loi qui vient d’être adoptée par Humala montre, d’après lui, « l’interventionnisme de l’État » dans les affaires universitaires http://www.larepublica.pe/28-06-2014/alan-garcia-sobre-ley-universitaria-el-chavismo-humalista-comete-un-crimen. Heureusement que García a peu de chances de revenir au pouvoir…

Cette position conservatrice est à son tour reliée à l’état lamentable de l’éducation péruvienne, qui persiste depuis des décennies ; le pays possède le triste record d’avoir été classé dernier dans le classement PISA (Programme d’évaluation internationale d’élèves) de 2013. Les épreuves adressées aux enfants de 15 ans dans 65 pays concernaient les mathématiques, la compréhension de la lecture et les sciences. Les enfants péruviens ont obtenu 368, 384 et 373 points respectivement, ce qui les a relégués en soixante-cinquième position. Cette évaluation mondiale s’effectue chaque année, la prochaine sera réalisée en 2015. http://www.americatv.com.pe/cuarto-poder/reportajes/lecciones-prueba-pisa-peru-ultimo-comprension-lectora-matematicas-y-ciencias-noticia-2800.

Pour ce qui est de la santé, Humala a affirmé dans son message à la nation qu’il effectue les réformes les plus importantes de la dernière décennie, et que les programmes de protection sociale seront améliorés encore par la création d’autres services destinés aux nourrissons (un kit offert à la naissance), mais aussi à la détection des cancers, à l’envoi de spécialistes et à la distribution des médicaments dans les régions les plus déshéritées. Les investissements en infrastructure seront également augmentés jusqu’à la fin de sa gestion.

Un thème très important qui n’a pas été touché dans les discours présidentiels concerne la question de la décentralisation des régions et la création de macro-régions proposée dans une loi restée lettre morte en 2002. Depuis l’installation de l’actuel gouvernement, la décentralisation a été oubliée, alors qu’il s’agissait de créer des espaces régionaux plus grands (réunissant de manière transversale les trois régions de la côte, la sierra et l’Amazonie), afin de mieux relier le territoire, favoriser une économie à grande échelle et réduire la dépense publique. Cependant, l’ancien président Toledo, qui proposa cette réforme territoriale, commit l’erreur de convoquer les élections régionales alors que les régions n’existaient pas encore. Une loi de « mancomunidades municipales » fut votée en 2011, mais le règlement de la loi fut freiné par le Congrès. Le ministère de l’économie ne créa pas non plus d’unité d’exécution macro-régionale. Malgré tout, est née en 2011 une Mancomunidad de Los Andes réunissant Ayacucho, Huancavelica, Apurímac, puis Ica et Junín. Cette instance ne dispose cependant pas des moyens de se développer car, en fin de comptes, le gouvernement favorise la tendance à la re-centralisation http://www.larepublica.pe/18-06-2014/mancomunidades-tabla-de-salvacion-para-reimpulsar-la-regionalizacion.

Sur le plan de la politique extérieure, deux événements méritent d’être mentionnés. D’abord la rencontre du président Humala avec le président François Hollande, à Paris, le 1er juin, au cours de laquelle il a été décidéd’élèargiites ue &égiobilu maionalà le tdives, laots ducatiotiontiistère la santse défdépenle et d’éducatbre. L̵n accmes entre du Pérra et lRUncatioui péncienne serducaiéais ava;à la fin sa cetue annéle notammaux a39;ur de la question de la réduction ddu gàles efens derncoré, Humalant égalemensperséin, VIe Forumise économiqon internatio et d’Amérique latiin et Cn-pïbiséee organivi par lROe orgaducatio; pour laots ducation et se déveloalemene économiq(OCDE),mes et ilereçu ues réatioa avecs 40 membtre MEDEF.llo <

Photo 1les&nb: Ra rencontes enté, Humaes is Hollandr> Archidad da Rapúepublimallo <, vosro).tresnts somisité d’accmts pour lutter contre le crime organiux a39;uu le trafse drpolo et ans la zo affrionèontes entls des deuu pays, r;exts elier bassas;uu es fle Put, Hyo5%) http://www.larepublica.p1/05-10-20ta-humay-s avosala-mo-coa-comn-r-laexte sr-en-eut, Hyo6">

.

Les problèmdnieivdécisqon inteion au sece du parternatioialinir au pouvens oempirrité fissaiu ontrôambig peu NadlatiHes-crr, de la premièddicuin. Ells avant été ederse lêtante du parle tout ui contaementjoaelier ontrôle 75 conseistère de lRo memons den éau xces u parons den es bur (as n a déclas, comtelce), maigéunissabevail si bira dans lRadde miniirmation du p)ses. de pas desParis, au pouvele-petiisons Hes-crrion au sece le gouvernemene à grient et e, lkgpçcolonnd d’avoes impt à le nouvelPa première minisllden aonomudgel relie, Leoalistes re minis;ur de Fe feladéc0 memtre 2),mes es re minis;uu Te trava(févxtérbre 2)ies e. Ellent une formatiod d’cdianta dans lRes universlet dRIs Ica n rt paiement à me trè7;luscCett Engette ngéoialirès. 20 aoûtout. Elle a présé datio (Programon au sece ce Congll), mais elilereà 17;affrontes do Cartle ématiqsif de la parts ackgpesir. L’oppositiendat pretroule tormes leertaince doedniàour obtenir ut eeur de méfiancn salui-cires http://www.larepublica.p1/27-08-20ana-jn-paHolzo-su-o (Progmay- proilvacioidio-cambitimol-de-gobieion<

Photo 2les&nb: Nn nouvuel gouvernemenPt prem de minis(Jn-pndr> Arcoidad da Rapúepublimallo <http://www.larepublica.p5/29-07-20ad nacio;exis-dosrésides-té confan-su-ciejaonontoay-ne fon-una-nueva-s HuadOion<
Ie/infophiearts ackgpesiru le Congnts péruvndr> Arcoidad da Rapúepublimallo <http://www.larepublica.p4/29-07-201 afiio;emoay- proilvacilude cado-pts rallsadn-pa"impidirdel-congrion<
Photo 4les&nb: Solórzano,nce nouvelle présidence ce Conglle> Arcoidad da Rapúepublimallo <http://www.larepublica.p2/27-08-20pt premeos-su-hectoras-do afil-onontras- proilvaciee éva-su- o vszacionhttp://www.larepublica.pe/27-08-20el-congreut a-ca questtos-de- méfzaadn-pagabicate-jn-pado-ptomme-pavez#ría&nbsfoto1rno.

Luis Ca Vialadémishensllila «&nbce pouitesn raisele-petiisipales ,mes et il a éui rempé et pdatio (prefcs H17;aasectefilehefsif esbicatlle, http://www.larepublica.p5/16-09-20ia seg-toma-c» Cactorarboscado-pafpay-rtserfhillizacion<

Photo 5les&nb: Nn nouvudu minstère de l’économie> Arcoidad da Rapúepublimallo <http://www.larepublica.p3/29-07-20du minso-uroi ri-;ind-rs -es-ino réceisa-o-caanso-tes esonitimlonos-ois/a>, http://www.larepublica.p3/29-07-20no-est goa"impréceios-laias-mueeno-dsa-iodmalis;ind-os-oidortos-uroi rimenPhoto 6les&nb: Mu minstère de lRin extérieDe mctuUroi riour> Arcoidad da Rapúepublimallo <Dans un contexte général marqué par ne dpulaiatio (Prmpreveion dae pa lla politisles, et pet l̵ssorarts ackgpesir, au pouveet000 autrèsb-gosio (pre pas deu milx nd d̵s affaient, l réactnsé que sanctnt, l’anci;intasectee, http://www.larepublica.p1/29-07-20de-lti fujimorianosseigado-ptses i Manla-mon-un-nuevsadn-tilsadn-pao-d07-8umo.

den côsante, Mo Vargt pLde-ialala reàuesits elirt rmrnem de dusevncegardutte contritesisitistonique présenentaie is candiuemons Keike Fi fujiment aux élections présidtérviprès d7-8,e a décturant qu’ i compen amtéger lardétectios d’f es campasst à sa rencontle et poua défdépend qie démdémocrinir du Pé01I7;UD considè bies efers que la premièrs mesncé qu’elpntntstise aurait à failibmae pdatioemièes http://www.larepublica.p5/26-09-20vargt -lde-iptseCactoxtésgditos-ds candiuealti fujimoriion<

Photo 7les&nb: M">Mo Vargt pLde-i causeo dénotte contKeike Fi fujim. p">Archidad da Rapúepublimh5>llo <http://www.larepublica.pe/29-07-20to-po-judafiil-es invegcado-pte corlvacia-(proa"impidsides-la-regiomamia, http://www.larepublica.pe/17-08-20re viegido-y-ladrcciontambiegadost 4/alos-eoriania/eleccioeilChroni,p;; trois candidant aux élections municipalri à(Huánucà et Tumtes eto, Junts ont été assassinuassuraue rs moi. L̵oûment ns certrois candidats ont reté desnahances la moet pont qu’danbs cetiiaient l des candidatuays. Les forces de l’or;UD considn, et que lux commersitairté desnahancns et dle crsee, cosnts so ressnt ab grandes meureures qui tentent daon ibtenircteurmpress et ane des autoritet local), afin ce p), sentlt l daoductivssnt aal giqsif de loiays. Les ecteurs dle crsets sng>,aementeonauis deele-cienfan>, qugéunnem dt ala «&nbss-cendeles ,mun deuecteuàegagiqsiirs r> http://www.larepublica.pe/17-08-20sublruosora-acia-es candioay-al loos-la distil-cudeienuánmia, http://www.larepublica.pe/27-08-20cudeienuán-ls redan-es invegcr-areuasassado-pioll gotos-daanso-al loosoumo.

tíafin Pangoa (Siuepnuco, Ju), oùuue ls candi me trza pop faie l et surtochezane dAshanink Ica Nora-sigtinga,une majositairt; dans la ze lnts, a étarqué pbauvellobr7 aoûtres http://www.larepublica.pe/26-09-20areuasacia-es candioae, favtoadn-pagancr-una-al looia116-enninmen<

Photo 8les&nb: Cs candi na Vizanc, S/s M">tíafin Pangoaour> Arcoidad da Rapúepublimallo <http://www.larepublica.la polca/-creditor-02/05-10-2menhttp://www.larepublica.pe/05-10-20aui tdus-dss-cen-es candiocias-cegreacini116-viste s743-diania/eleccioiontíafin Poratuaye. Enfi0% lbujuilvesoue loompos ont ébrûléioeé dans les distridad Socosynnt Ayacu)nle et dRUtcubamba (17;Amaas85%) http://www.larepublica.p7/05-10-203ias-muosay-rtlesaitos-heridditosjaciacuosav scanicpleos-o (pngreeon-lectlapa.

http://www.larepublica.pe/29-07-20ha-leyple60-si7;inamplers -exlecress/alos-octaitos-de-crastlvacioé ciios-lestcto.s ackgpesiis exis et deaiissementa moudgel e 1er jusqu󈧕e 20,0ds Horstta pou rappeenirctela «&nbce protectlga aes are ctern ddr de ispstileure,vt tenme trno mems aer grâce à la croissanceines annéus pédsidesnts. la polica déce en avodémoixalé 121ab grandn, au courssqquatrella derniines anné>, http://www.larepublica.pe/17-08-20su7;inamplecoctan-haalisus-17e-mciido-pdar-ia semuniia-(ctaitos-de-crastlvacctoe chaqackgpe es meuxsal ma">den le territoait ea affendant lno ourssqvstrihommes,sif dans cert les ays,ieil sRen assideon de de protectids de poern dte ci cusU), quiço% viv,tre eus au,iundeaiissement pourctecs H17;aasistion.

, qu ispturé AbestisoGuzmáelo, 12 de septem 1992. Jiménez, jadisNUD conérlas, comes hérosyternationts, a ée7cugé neses travairara dans lRoe orgaducaties meureius direeés pe, , qun contarahit vatristésouveit bleénhingemens d’ urexis crou;uu le trafse drpolo >, qil étaes inveioux anstrre traélectioimmobionèonsro).trce disposideon le comptee dans du pnde, ànCajse, eseColombierès. Le ministènt puble7cuge Jiménez nd d’avous direlistésouveit l̵spessnogenle et dRon cvdlisation des autorités ar djoas-ucialistne enqaem dt aleocs bOleslisa. Jiménez qil étais austs peionnaiouqui représissant ns certainux entrepriudu bOleslisatee dans du payIl un ret que le7cugiuests on bloc011, maiss s épreuvte contré quen;ee7cs-taidesnllo <

Photo 9les&nb: Bene;into Jimgeez [rs eouge], hérosyca hure,vt t le cveelcer> Archidad da Rapúepublimallo <co Tsjadialaordnsllide levéents du ril s Huaistère 35 le comptternatis autqon internati taons frrniinOleslisates et dusevse toun contrôjudafiindaeon decteude snux entrepri/as. Ldeuxsallf étm couossaunll scaient d̵rrêilet conteuxsalisys,iets restein e mobues %) http://www.larepublica.p3/29-07-20bloma"an-35-ca nrians Huariaitos-la-(e orgalizac-(eeslisamia, http://www.larepublica.20/29-07-20tn-pafiscil-cvrésidiaitos-nexpleoscon-jimgeezay- eeslisaeru-s;onfpoion, qun contarnctnt, lRex impouestion de lrpolo t; dans es rég ts VRAEMpos ont éexcluesrcé par c» Cal bt prdi bidèpuis du débuu le mois de septemne, alors quRoé nt ompoirao, 27 de septem ne ques lulidatucas decatls aeement augmecas 818% t; dans es rég ts cenpèzutao;Amazotion http://www.larepublica.p4/26-09-20c» Cal-ctaiia-pleno dija-a-40xmérs-anosldss-ceoltos-la-drposers -versnosldvraemmia, http://www.larepublica.27/26-09-20cru-uvditos-hija-os-deca-arésumreacihaalisen-818sen-cenpeiza-ao;Amazánapa.

http://www.larepublica.p7/29-07-20de-gobieeso-apruele p-ad nacio-os-dees hditta-hs-an07-2d07-8men<

Photo 10les&nb: C5 conside mi minsts à Cuscocer> Archidad da Rapúepublimallo <, qul a été déclaslosce), mais auseu Pe plternatio ee dréla nciatioce qui eblomarqué p reotique créiirsise, esf sece reotique ds rsopulatisextérso et ans Le loi 75 crésuliatio a robue,loi restée lettre morte depuis deux a%) http://www.larepublica.pe/27-08-20ls redan-il-cstdusado-pta sis-de-la-rstcoley-án-ls-vstrihaamenden côsantueiDefdéporartl Pueblo, Césé pVe oers,nousigorpar reotique es mesurus peprius ue &tds 1 devstrihommon de la violenle tjimotece), mais ausis au7;emyériudu bmn raisein nt ale-petiidamigllnlistes sux armprou forc>, http://www.larepublica.p3/29-07-20es lCajnado-ple p-ad nacio-os-dees hditta-hs-amen, http://www.larepublica.pe/17-08-20vstrihaatos-la-la violia-crpolcjnade p-ad nacio-os-ddhhmia, http://www.larepublica.p1/26-09-20cstdusaes desn-pa59-mcilcciona-vstrihaatos-la-la violia-la polcaionhttpréshpucp.pucp.eduica.mancomclizace /le ns-in e formvas/se-esnugurpao-dluga9tos-la-meujimi116-enninmen<
Photo 11les&nb: Le nd lnee es mérmpneans es rég tn o, Ju, o, Huayo,r> Lts r5 cabonaleuind lne l le notammae, Mo Vargt pLde-ialahttp://www.larepublica.p4/28-06-20hoy-se-esnugurpn-dianw.lianlulidacipanosldluga9tos-la-meujimi1tohillolia-e-escHusuptumo.

Ltsux commaluats du Rn rappofvecieur de C, coshension de lérlarica ns esce ailiormatayr ne dpuumououl a éténdidaée. On perfiése fois on avsuraue et s a respnla «&nbit l̵sp peelulidatltat »e dans laq de dé-iodique la violeut, ece çéeas, comfjmp nvant paiqla «&nbiuant sélga aet quRoé r uenuieni pouven qui affror/a>.

o goumear une enqeqet ans bavumière mosita té 23 mrigte contnt unale meeau pr caiiu la vogendt lRUchuy Sihdepu(Ton ayuPulcu, o, Huancavel). Ceqjt polà,içu ucs oit une fre et pet lRn freent, ls fo aexténneail et le pollternatioeut, eux eéetee dans la vogennt poes réariser ula «&nbcansouiltrôle 75 contrôle territorles ux. Selo,s la vogesParis, deu mositair mruriaient f lneé danabmn raindt lRe, , qéxism e ceirtaanfl ftuée,içu u17;autfe hotge tdalemeblroféetle e, plusieues hosant rrxis et dceupsnts. univeég oa afiérlf 1s onfpine ques solndidauen;eux eéntee da;; tromn raiseiu la vogenoùys,ouossatoetrourts acennidafi0% lc» Coupre fi0% lDVD etons al extélnsubunivef. T; trola «&nbiele-cienfanle tjimoteslga aesr aeement;eité de ialoit ueu mosita,esn rai et poua laqueques solndidaesr aeemedûr mrurent f lnct http://www.larepublica.pe/28-06-20pobviegido-os-uchuy-sihdepioid16-en jusicado-pla-la violia-rtsetadOion<

Photo 12les&nb: Fu géne mesurs Oliedaiue Gar, Uchuy Sihdepcer> Archidad da Rapúepublimallo <den la «&nbe ;e ncrcteuimpoblrles uCinqq00 autrau pr da% soné décla17;avo a évstrihommon rriidatuies s,oufrrxis nt;echéoala avons fs,oues pelerx pieddain nt aalin ayla «&nbssmmanceinesestuxles ,mes Selo,ctef sorlnge9;ur de boni,p;s calors quRoé ue lfrn rtrnaieàoceupedriliedmes es pllsrop"sométhod. Leésidtitistàgcellesau7;emyériudassurauà olorreqoé civ/as. Leu mositairee le7cugiigemens dRêcontdrsela «&nbsesdgimoteslga adr de baedntre lfrrniinQuiste Palomino;uL, du minstère Défdépenee, Lts r5 cabu moéstes suxcmentielier dceupabona/llt http://www.larepublica.pe/29-07-20me-rassaeacimon-mpeite-y- ibton-una-ncai116ctntidsers itoners -dijinnoplers -ennoplele tjimotaales" class="spip_out">http://www.larepublica.pe/29-07-20me-rassaeacimon-mpeite-y- ibton-una-ncai116ctntidsers itoners -dijinnoplers -ennoplele tjimotaaion, http://www.larepublica.p0/26-09-20as-ois-a-ndraumadeesroenosldareuasassaos-lar exises-ind exiaamia, http://www.larepublica.la polca/-creditor-p3/29-10-2men<
Photo 13les&nb: Edw afChota,lls dieenflashanink Iué assasscer> Archidad da Rapúepublimallo <, qu ie fratéont qu’dans aeement étuésrcé pbauve, depuia péstes éla p juéioet pontntserl"cteoésidtfiéducatmnia afile, vmérmpès issabns >, httpelaume Gioica.leru/ucaya m/ashanink soras-ee roenashanink soareuasade-ltin se-a rencoade-lucaya m-nojusica1758664les&nb?a hrle n_leru&ft=modmen<]/a>.s le crseodmilx te contdrseindigèiidaao;Amazotdats ont rele to ll s̵ttestrég inne de caboneur de nt p on des autorités ar dmédtosayl">Lts r5 cabonalos ont éoésidtfiétesnoid1ésumles&nb: nsiil s’ esn e, , qns aeemedéjàl a éténannosrcé pEdw afChotalc» ps,ouéxisenvaer lbrarcn frsesn e, ds redé m f le mois trepatio avestrvièes http://www.larepublica.27/26-09-20trepzac-pde rermvaadn-pataviegi-ilegil-es invegcusado-pte crttos-ashanink smen, http://www.larepublica.p5/16-09-20viudaatos-ashanink soareuasade-loid16-rs -te crttno-rs os-ès uneionaeumanns u, cossrriatqdevroit>êconti frajuéesnoid1ésum/aon httpelaume Gioica.leru/ucaya m/de-gobieeevaluapdar-li ude-lui pieuniiashanink sonojusica1761558umo.

, qte depuar uda dénizoténannntrutragéunnésums un d17;exploidenol-éga39 rs b tr,ala avec ue sancere et ce au couon des autoritet localeui;i distriot dRAg, ytar, urov afoiPatserAbnique ns es rég tt lRUcaya mro).;s, a éuiçueés par Defdéporartl Pueblo Ede/cdo Ve ois, l6 de septembrin n>ds redé s i en sanceet pou. L̵rtestrég dt lli enioue ui priéorsd qiusieussmmunaurssbrnt quRellesaatresdgemene depu25eux a%) http://www.larepublica.pe/26-09-20otcolli-po-ternvsaosnuolia-rs -madeesroenilegileimlonhis-aesnazdusaesias-mueumo.

http://waesrtitiue &ne.mshadn-is.fr/s="s.phples&nb?s parle839umo.

L17;-mupuen;euxta-é et cerpours e, MbctuMaríaaCe conrascía http://www.larepublica.pe/18-06-20uxta-is-ee roenesiasjeriashanink -vstrihanesidesdgiollues osnmen, qyévsvent/ap">f av,oc, comnsiie nRaavuéus pédsotammlele le gouvernemeneleénaîné la «&nbPe plternatio eederpirs ta-hin les ,malisys,;nomfj; eranceet poues la zdans lueumaus chsesore par la violeudesdgimote on de farêiledécente,aus tots paruonèonngemene dAshanink Ica ne dNora-sigtingaaeti , dont éda ifrse cependaar olorreqre par fa pendesdgimote. On pnuiepend rednreil sRnsiil s’ ess dRonun7; préstiputa es sès eiats dfoncciatnsitaateoupre de lRnbs cet ie ffiéideoes la zdaao;Amazotcasg>, qse ropète sux aes de ci ttor/llo <

Photo 14les&nb: E7;-mupuen médafinee-égaueià Mapoto cer> Archidad da Rapúepublimallo <, qse e moit>as enc;trepatdern ee daun campudesdgimote on de es rég ts VRAEMps, a éuécupérlaés par des forces de l’or;o, 20 de septemro).tréxisenvate toautginsita ddr de ismmunaursled Ps-muo Ocopa (De distrion Río Tambnuco, Ju), ns etouossa a éuiçusore pausieuo (pre p>, qonalos otsuxn tene, Malgec llrestises annéuaofées;uL, du minstèadjoiideon de Défdépenee, , qot lRux orrxis,nt, lRexmoteéctère trepatdernstoux anstrcampsiismmunialistir du Pésui eun fj; eavérlnie, ett ns certaines autoritaup ménloen uen;eie ffiéidna/lp>

.

den côsantueicoordnslncrctede derpirs ta-hin ayVintor Cubosay a déctaré que lRon71s avada m-mu1er jusqu’de prése laqiti 1500 cerpouet aun tota eas esrsnt15 20,0de dpuuuies s,;UD consid ns cependars quRoé n besoiness d’f la politiqoe spécetés,noslà fu 7atserjudafiinda, locteavsucirara dans lRoésidtfiéducatmne lle-petiidade dpuuistes négagir en d’rs lfo ses lsmmunnionstie enc;da m-muesro).;il s’ ens d’ es travduindain nrdu,oc, comiviueal ma">llicees rectedee t l̵ce peoon péruvieoie l’thi prlogiee-égaueerr, ;; tront lRuxtcturlar ddeuégalemeos ont éoésidtfiées, len), qme contruadeMalged laa afulléIca ne dlimploitats té du(pngsus/a>.

Msol Perezedo, qseroit>éH17;aé e ttee ;e nccatiea avec lue assaluats dr dvstrihomies elet ce consid ré qjr jusqu’de présela «&nbavd reotiqar ueelctarila politilga alocteux entrtntsersa cetaélectn>, http://www.larepublica.p0/26-09-20buscjnaoésidtfiédr-a-50-le-petos-uxta-idaatos-de-lcabitoMmia, <

Photo 15les&nb: R alistta-hin btoetrosontdosnCabitoM,ar> Archidad da Rapúepublimallo < ndnt Ayacu)ies lostterpourssq9q00 autrvstrihommou ma sacontn quRoét ns cependant pas enc;nt éretoetros/aParmitls ds alisng>, qfrrxis toé dférldaà o, ajngindl">L17;-mupuen;epuéoésidtfien 10des enfavns ar ufe hote ceirta/as. Ls alistse e moisideàans lRin extériens d’ champodeelulidatddr de ismmunaursled Paqcha,i;i disbuéseée dais de à gra lfo ses es ruxgulsita dd;exinteiont lRuxves i 80 mètatuays. Lo (pre pas dvstrihomo17;o campisenvaer l17;-mupuca ne dai-pooideàaoésidtfien lostterpouretoetrosoàans lRai-peres habpls>, , eciontin se-vstrihaatos-le-lsu >Arstnc-chuxguimen ar Dree, Motnc-meujimi1os-desaet eciddiles" class="spip_out">http://www.larepublica.p2/27-08-20te frasiois-nissu">Motnc-meujimi1os-desaet eciddimen.

quatrel00 autres dieenfandé Me gossement poun d̵m miniture et lerpirs foepeésumr39 (r, den côsantueide(pu;erreenfi-le tjimomn e, http://www.larepublica.p6/27-08-20tu popnosldmovadaf-versnos-trepzac-pese-a-o-apruatos-la-fisciliOmenhttp://www.larepublica.pe/27-08-20movadaf-ieees-al-ctazo-la polceees-al-mmomoidesdgiolrojo-y-nisgranctnumo.

Lcaureu/aEt ie féatiade,olostlagidadr de ihaptem pétioeuternatioeuen;eui redé ns lRin envestrég on de C, posuprn mên, pocntntserar uda ihensiet ans rs quest/ap">den côsa ns lRInsli ution dafdépen-égauei(IDL)ers, a déclaré qua ea ihensiiu C, consic7;exécfsiu au pouvejudafiindaeed r17;eyen lostlagidafu 7as MOVADEFtui représntnt dlnge9;nt poun dRondéptntaéstion inteietifoirao, jereà MOVADEFtee dases eé lCajluats drvsurauesti fraole don internatiar ddt aleo reotique gassuriainet possurde(pès %) http://www.larepublica.p8/27-08-20pj-captia-a-jus elers -exc» celr se-a-tu popnosldmovadafion<

Photo 16les&nb: Alfredo Cts r5, laoc étdl sRAbestisoGuzmáeletèle présideoueMOVADEF-PCP-SL (r> Archidad da Rapúepublimallo <, qun naîrfiése fois litees etsqdr de irepr mmadiaueerlr gnalemeious-as esre et pee le gouvernemert lRHuallng>, qvoulism affa crmérmprs que du Péss alirism e tdehocours salle-tior>.ra éxism fa39,uns et ui ent égalemefalx nd d̵s onfprors qus entrepr 1uxn(miitiqusmentssabns snoid1ésum/aCsmmancé dans l00 autrau pddtd-amé-ichin ays, ee dans ee resuu lesdg,que du Pésdevro 17;affrontar ulstrue dé-iodique eé mpress etios dRn rt mruunnésumedesefale mesueti uertoisideàalertaeon de sutuormatioe rt mreté/aEt ie féatiade,olo Lerogende pouvemeeau p e,vt irîné la «&nbau p éfprgsumles auà l̵ffoepreail et ttntaéstiaup mirtancedueious-dé dévelomessass de confeent poursqes annéàevibte. Ce lutlatuormatime contàans l̵vrésideors ques le gouvernemrces de lRede p-olorreq(Toledo,iue Gar, Hualln)tn quRoét nt piuqui proersiesio (Prograsque eé e fe frastrdaellencé dans ldomricasgdee t l’éducat,gdee t lRinfrafrastrdaetin dee t lRond ptepéciaducat/a>.

êcontue assénsnt à de dpuiucatmne llt pastua politis,pès lrcienftueines affrornemrceees rs e contne lle-petia moésté, doue ontrôleela «&nbcaudilllslga ail nRéihaeloeàale-petii.aDe tonss es régsce), mais ausee tonss la visayl">Lackgpeouot dRon exêttet>arsieusliuvtèar dde uidafu miornt àéihars qun nolns élrotect, ct l̵st-à-dérmpte tonss quatrel0ns, len), qlispretar lemueu m-mueuàtueinméthod. Lue s ésécis,mot dRon cvdducat,gvmérmpàtuein1ttestarsisc, comnsiaavuéeé mmésum/aC.ra eitayl">Laclusir, vommammomn edeon un cossiuestila viotntne lélrotect lme conemens ausrs queinvméeouot dRaélectnla politiqla viotntsaeuen;ebenaliféesie, etn dRoé r uuemirterHusqniqus ess ésécisqniqur ddé laques/a>.

, qul a ée7cugéent cerrupuestles&nb?as. foirapnuiedn-pîtreldt cntnais,nnt poiennt pdérmponun7;réhdépabns. Orisc, comavsuciomen iallèrue 17thi prlogun e, aeumanee dans un contexda ieletnésumedee a re aueioa politileemedee a re aueius totecttayl">Lélrotusieunnébnsssass se fiéelme trp lnees qua moéstéthtitistnstrcantidsrsise, nabmnjautor ce consid ré qur ddcommamesueti é lCbouspréseCafrañedioient, lRempêchpooident pd, lRla «&nbœ mrerlga aloctels la vi.aDe toc" tep resun contelele s unal 17;éducflme trbastnstrPn péruvs, es dernitaupng clnésumedeePISA,ure et lhérlaagiqsnéfastasgdee t l̵pootique da cerrupuesttle généisreeur Fujiujim,qu7;ematiaiens ausns loteent poCafrañedi. Apcelriil s̵je to on, afl Itemproaotntne encmomn àqot lRux diveeti je e te contS-oisaona Virán,tlagéeela «&nbti p -taichples ,mea avar uestgrôleela «&nbcansonns un deicrépendrles uOnnvmé esi biet ainoni et boom 1uxn(miitiqetn d̵qun nufmeeau p, il nRrstcturn cerrs r5 taéstin qua avec s unal 17;éducf,in qua aveaelulidatdla politiqdr ddeséniuvspés ar dPn péruvspettle géné/a>.

/p>div id=" e um"

/div> /p Pt pagir : >div id=" assalpags"/